Fumisterie et diagnostic du conduit de fumée

Contrôle de la vacuité d'un conduit de fumée

L’utilité du contrôle de la vacuité d’un conduit de fumée n’est pas à démontrer. L’essai de vacuité d’un conduit s’effectue avec une cartouche fumigène.

Le contrôle de la vacuité d'un conduit de fumée d'une cheminée peut être fait seul ou en même temps qu’un ramonage.

Contrôle d’étanchéité et essai fumigène

Cheminée Paris coucher de soleilL’essai d’étanchéité au fumigène consiste à bruler une cartouche fumigène à la base du conduit et à rechercher les éventuelles fuites de fumée tout au long du conduit.

Le principe est le suivant :

  • Notre ramoneur fumiste pose sur le toit une plaque sur la souche de la cheminée (à l’extrémité haute de la cheminée) afin d’obstruer le conduit.
  • Il se place ensuite se place à l’origine inférieur du conduit. Après avoir créé au préalable un courant d’air ascensionnel dans le conduit en brulant un peu de papier, il allume une cartouche fumigène adaptée au volume du conduit. le ramoneur fumiste introduit cette dernière et bouche aussitôt l’orifice inférieur.
  • Le conduit étant ainsi maintenu clos, il repère alors les fuites éventuelles entre les deux extrémités du conduit.
  • Une fois l’essai termine, le haut du conduit est débouché pour permettre l’évacuation de la fumée puis le bas est débouché à son tour.

Le prix d’un essai fumigène

Le prix d’un essai fumigène est commun à tous nos clients et est communiqué par notre standardiste dès le premier appel (ligne directe : 01 40 37 46 55). Le tarif est un forfait fixe comprenant la prestation de fumisterie et un forfait de déplacement du ramoneur fumiste sur Paris et la proche banlieue.




Histoire de la Fumisterie

Le terme fumisterie est apparu vers 1760 dans le dictionnaire de l’Académie Française. Le métier des fumistes est ainsi d’empêcher les cheminées de fumer.

Une pièce jouée en 1840 sous le titre : « La famille du fumiste » mettant en scène les farces et mystification d’un fumiste enrichi est à l’origine de l’emploi encore de nos jours de ce terme pour désigner un farceur ou une tromperie, mais non afin de désigner le comportement habituel des ouvriers de cette profession.

C’est au siècle précédent que l’évolution de la fumisterie et des conduits de fumée a été la plus frappante :

  • Au début du siècle dernier apparaisse les terres-cuites, poteries et les premiers boisseaux,
  • A partir des années 50, les boisseaux en béton apparaissent sur le marché,
  • Entre le milieu des années 50 et la fin des années 60, les immeubles neufs sont en majorité équipés de conduits collectifs de type shunt, facilement reconnaissable par leurs souches à galets caractéristiques,
  • Au milieu des années 60 apparaisse les premiers conduits et tubage métallique,
  • A la fin des années 80, avec l’avènement des générateurs basse température et à condensation apparaisse de nouveaux matériaux (polymères, verre…).

Aujourd’hui, le fumiste en tant que spécialiste des conduits de fumée, joue un rôle important pour préserver le confort, la sécurité et la santé des habitants. Ce métier est exercé par des professionnels qualifiés et expérimentés, la profession de Ramoneur-Fumiste étant ainsi réglementée depuis la loi Raffarin de 1996.